Luge Canada
EN
FR

Les Canadiens Devin Wardrope et Cole Zajanski décrochent la 13ème place en luge double aux Championnats du monde

Trinity Ellis est la meilleure Canadienne en luge individuelle féminine, se classant 18ème

OBERHOF, Allemagne — Le duo canadien de Devin Wardrope et Cole Zajaski a acquis une expérience précieuse de compétition internationale du plus haut niveau en menant la charge d’une nouvelle génération d’athlètes de luge canadiens, participant à leurs premiers Championnats du monde de luge et glissant vers un résultat solide de 13ème place en luge double, samedi à Oberhof, en Allemagne.

Le duo calgarois s’est battu pour trouver la trajectoire idéale sur la piste allemande, enregistrant le chrono de départ le 14ème plus rapide à chacune des deux manches, et finissant à ce même 14ème rang au classement à chacune des descentes, pour enregistrer un chrono final de 1:25,535.

« C’était une épreuve difficile pour nous. Nous n’avons pas effectué les descentes comme nous l’aurions espéré, et en fin de compte nous n’avons pas atteint la vitesse de pointe, » a observé Wardrope, 20 ans. « Ce résultat est le premier jalon dans un long cheminement que nous espérons faire, dans notre mission de devenir les meilleurs athlètes possibles. Nous nous savons capables de trouver les vitesses élevées. Il s’agit de repousser les limites, de raffiner la technique et d’enchaîner deux descentes de très bonne qualité. »

C’était une expérience plutôt bouleversante pour les jeunes Canadiens à leur première descente de la piste allemande à 12 virages.

« Oberhof est une piste différente des autres, mais agréable à sa façon. Évidemment, parce que c’était notre premier championnat du monde, le stress était plus sensible, » a ajouté Wardrope. « Quand on glisse bien ici, la descente semble très lisse et naturelle, mais en même temps c’est très exigeant du point de vue technique. De mon point de vue, nous n’en sommes qu’à nos débuts dans le développement de nos compétences de glisse, et j’ai hâte de revenir ici la prochaine fois et améliorer sur le résultat que nous avons inscrit et sur la performance que nous avons effectuée aujourd’hui. »

Des milliers de spectateurs étaient venus border la piste et cette atmosphère a certainement procuré une expérience grisante aux jeunes Canadiens.

« L’atmosphère ici est incroyable – c’est plus intense et animé qu’à n’importe quelle autre piste sur le circuit, » a déclaré Zajanski, 21 ans, qui a accumulé un peu plus d’expérience sur cette piste allemande, comparé à son partenaire de glisse. « La piste d’Oberhof est ma préférée. Initialement, elle semble très technique, mais au fil du temps vous commencez à apprécier le mouvement intégral de la descente, et la vitesse découle naturellement de cette expérience optimale de descente.

« Oui, le résultat est en soi décevant, mais en même temps cela nous a donné des infos précises et utiles sur les points sur lesquels nous devons travailler ».

Les têtes de série se sont affirmées à la tête du classement. Les Allemands Toni Eggert et Sascha Benecken sont les nouveaux sacrés champions du monde avec un temps en or de 1:23,517.

Leurs coéquipiers Tobias Wendl et Tobias Arlt ont glissé vers la marche en argent du podium en 1:23,688.

Le duo autrichien de Yannick Mueller et d’Armin Frauscher s’est accroché à la médaille de bronze en 1:23,709.

En compétition de luge individuelle féminine, Trinity Ellis a mené un trio de Canadiennes, finissant à la 18ème place au classement final de championnat du monde.

Ellis, de Pemberton, C.-B., a effectué deux descentes de qualité pour afficher un chrono final de 1:25,448.

« C’était une compétition intéressante à observer. Le talent de nos athlètes est indéniable, mais en même temps nous avons vu des lacunes de performance sur lesquelles nous devons nous pencher, » a remarqué Robert Fegg, l’entraîneur-chef de l’équipe canadienne de luge. « Notre équipe est la plus jeune de toutes à l’heure actuelle, et nos athlètes font preuve d’énormément de potentiel.

« Pour la plupart de nos athlètes, c’est la première fois qu’ils voient des foules comme ça, et c’est leur premier Championnat du monde de luge, avec toute la pression qui vient avec. C’est une première expérience positive et nous allons poursuivre sur notre chemin de raffinement de la technique et de l’uniformité des performances. »

Les Allemandes ont réalisé un balayage du podium de luge individuelle féminine. Anna Berreiter a remporté les honneurs en 1:23,991. Julia Taubitz a fini en deuxième place en 1:24,049, et Danja Eitberger a mis la main sur la médaille de bronze en 1:24,107.

Caitlin Nash, de Whistler, C.-B., et Carolyn Maxwell, de Calgary, ne se sont pas qualifiées au Top-20 pour disputer la manche finale de la compétition. Nash a terminé en 22ème place et Maxwell s’est classée 30ème.

 

Résultats complets de Championnat du monde de luge