Luge Canada
EN
FR

L’adolescente Maya Yuen décroche le 11e rang en luge aux Jeux olympiques de la jeunesse

Ava Lucia Huerta se classe 28e à sa première compétition internationale majeure

GANGWON, Corée du Sud – Maya Yuen a ouvert le bal pour le Canada en luge aux Jeux olympiques de la jeunesse, glissant vers le 11e rang au classement final de la compétition de luge individuelle féminine, samedi à Gangwon, en Corée du Sud.

Yuen, 16 ans, un membre de l’équipe junior de développement de Luge Canada, a enregistré un temps total de 1:38,277 pour ses deux descentes de la piste glacée de 1 202 mètres du Centre des sports de glisse Alpensia.

« J’étais très contente des deux descentes que j’ai exécutées. En admettant que la première n’a pas été sans erreurs, je pense que j’ai fait beaucoup de chemin depuis le début de la semaine, et je suis satisfaite de ma prestation d’aujourd’hui, » a déclaré la native de Calgary.

Yuen, médaillée d’argent aux Championnats nationaux cadets de Luge Canada 2023, pointait en 15e place après la première manche. Elle a mieux réussi sa deuxième descente pour remonter de quatre rangs au classement final.

« L’expérience d’être ici est exaltante. J’étais consciente que mes parents étaient aux abords du dernier virage et je ressentais leur soutien. C’était vraiment grisant, » a dit Yuen, médaillée de bronze l’an dernier à Whistler en Coupe continentale cadets A. « Je suis tellement fière d’enfiler l’unifolié, de glisser pour le Canada. C’est un grand privilège d’avoir cette possibilité. »

Yuen a affiché un retard d’un peu plus de 2,5 secondes sur la grande gagnante, l’Allemande Antonia Pietschmann (1:35,774). L’Italienne Alexandra Obertstolz a glissé vers la marche en argent du podium en 1:36,326 et l’Autrichienne Marie Riedl s’est accrochée à la médaille de bronze en 1:36,928.

Ava Lucia Huerta, la cadette du contingent de 79 athlètes canadiens compétitionnant en 13 sports, a terminé en 28e place en luge individuelle féminine. La jeune Canadienne, 14 ans, a enregistré un chrono de 1:43,085 sur ses deux descentes.

« Ma performance a été un peu irrégulière aujourd’hui. J’aurais souhaité un meilleur résultat, mais c’est déjà une victoire de me qualifier et de participer aux Jeux, » a affirmé Huerta. « C’est un point d’honneur d’être le plus jeune membre de l’équipe, et c’est un grand privilège de représenter mon sport et mon pays. Je me suis vraiment amusée. »

La jeune génération de futures étoiles dans le sport de luge concourait sur la même piste des Jeux olympiques d’hiver de 2018 où les Canadiens avaient écrit un nouveau chapitre dans l’histoire, récoltant les deux premières médailles olympiques pour le Canada dans le sport de luge. Alex Gough, l’athlète canadien le plus décoré dans le sport de luge, a gagné une médaille de bronze en luge individuelle féminine et quelques jours plus tard Gough s’est jointe à Sam Edney, Tristan Walker et Justin Snith pour une course de relais qui leur a valu la médaille d’argent olympique.

C’était en regardant se produire ce moment historique à la télé, chez elle à Calgary, que la jeune Maya Yuen a semé les graines de son propre rêve olympique.

« C’est vraiment fou (de glisser sur la même piste où un moment historique a été vécu pour le Canada dans le sport de luge). Je n’en reviens pas que j’aie cette possibilité de concourir au même endroit où tout cela s’est passé il y a six ans, » a observé Yuen, en ajoutant que Gough avait envoyé un message vidéo à l’équipe avant la compétition, pour leur rappeler de savourer l’expérience et s’amuser.

« Je suis ici, j’ai goûté à la même sorte de pression qu’ils avaient subie, et j’ai réalisé un bon résultat, donc je suis super contente. »

Équipe Canada a présenté des athlètes de luge à toutes les éditions précédentes des Jeux olympiques de la jeunesse et a récolté trois médailles à cet événement. En 2016 à Lillehammer, Brooke Apshkrum a gagné une médaille d’or en luge individuelle féminine et Reid Watts a mis la main sur la médaille de bronze en luge individuelle masculine. En 2020 à Lausanne, Natalie Corless et Caitlin Nash ont glissé vers la marche en argent du podium de luge double féminine.

Jusqu’à date, cinq participants canadiens aux compétitions de luge des Jeux olympiques de la jeunesse sont devenus des Olympiens. Mitchel Malyk et John Fennell ont concouru aux JOJ d’Innsbruck en 2012 et ont participé aux Jeux olympiques de Sotchi en 2014. Malyk a également concouru aux Jeux de PyeongChang en 2018. Apshkrum et Watts ont compétitionné aux JOJ de Lillehammer en 2016 et sont devenus des Olympiens aux Jeux de PyeongChang en 2018. Watts a participé également aux Jeux de Pékin en 2022, avec Natalie Corless, concurrente aux JOJ de Lausanne 2020 et ensuite aux JOH de Pékin.

Bastian van Wouw, de Red Deer, Alta., participera à la compétition de luge individuelle masculine des JOJ, dimanche en Corée du Sud.

Les Jeux olympiques de la jeunesse (JOJ) sont le plus important événement multisport du monde pour les jeunes athlètes de haut niveau âgés de 15 à 18 ans. Les JOJ de Gangwon 2024 commencent le 19 janvier et continuent jusqu’au 1e février 2024 avec une participation escomptée de 1 900 athlètes. Gangwon 2024 est la quatrième édition des JOJ d’hiver et la première en Asie. Le programme englobe sept sports, quinze disciplines et un total de 81 compétitions avec une participation entièrement équilibrée sur le plan des sexes.