Luge Canada
EN
FR

Les lugeurs et lugeuses canadiens célèbrent une médaille d’argent en compétition d’équipe de Coupe du Monde

Sam Edney se classe quinzième en luge simple masculine

IGLS, Aut.—Les lugeurs et lugeuses canadiens se sont montrés parmi les plus constants en tournée d’élite, rapportant une médaille d’argent de la compétition d’équipe, dimanche à Igls, Autriche – événement qui fera son début olympique aux Jeux d’hiver 2014.

Alimentée par sa médaille de bronze en compétition féminine de la veille, Alex Gough, 25 ans, s’est jointe avec Sam Edney, 28 ans, et l’équipage de doubles de Tristan Walker, 21 ans, et Justin Snith, 20 ans, pour mener les élites internationaux sur la piste d’Igls, Autriche. Les athlètes canadiens, qui vivent et s’entraînent à Calgary, s’imposent comme l’une des équipes dominantes au monde, et cela se voyait aujourd’hui dans leur médaille d’argent et leur chrono de deux minutes, 9.237 secondes.

«C’est beau de savoir que nous avons toujours cette magie à la première épreuve de l’année, mais il reste toujours un écart entre nous et les Allemands, et nous devons le fermer,» a constaté Sam Edney, vétéran de 10 ans de compétition de Coupe du Monde. «Quand nous commencions à disputer les médailles il y a quelques années, nous étions une jeune équipe avec potentiel. Nous sommes plus mûrs maintenant, et nous sommes conscients de ce que nous voulons faire, et de ce que nous savons faire.

Plus important encore, nous nous savons à la hauteur de contester les médailles, mais cela ne suffit pas en soi. Nous voulons nous montrer une plus forte équipe que les Allemands, les dépasser. Demandez à qui que ce soit dans l’équipe canadienne et on vous répondrait que l’une des plus grandes satisfactions est de battre les Allemands.»

Les Canadiens ont fini juste derrière la puissante équipe allemande, qui a fait un chrono en or de 2:08.950. L’Italie a fini en troisième place avec un temps de 2:09.737.

«Nous égalisons maintenant les Allemands sur la piste, mais il faut que nous trouvions plus de vitesse aux départs – c’est la clé de leur succès,» a observé Wolfgang Staudinger, entraîneur en chef de l’équipe canadienne de luge. «Aujourd’hui nous étions dans leur sillage, mais il faut continuer à pousser, à nous améliorer. Le relais est maintenant une compétition importante, et pour nous c’est une possibilité de médaille olympique, et c’est un grand objectif pour nous.»

La compétition d’équipe, qui se conteste sur la base d’une seule descente par athlète, regroupe une compétitrice de luge simple féminine, un compétiteur de luge simple masculine et un équipage de doubles, et les chronos de chacun s’ajoutent pour donner un temps cumulatif d’équipe. Pour rendre la compétition d’autant plus passionnante, la Fédération Internationale de Luge a introduit un format de relais selon lequel l’athlète touche un capteur à la ligne d’arrivée pour ouvrir la porte à son coéquipier ou sa coéquipière en haut de piste. La stratégie y est pour beaucoup, et les entraîneurs sont en contact par radio pour assurer que le prochain athlète est prêt à glisser au moment où la porte s’ouvre.

Le Comité International Olympique a annoncé l’an dernier que la compétition d’équipe sera au programme olympique pour la première fois aux Jeux d’hiver de Sochi, Russie, en 2014.

Historiquement, le Canada a connu beaucoup de succès au format de compétition en équipe, étant l’un des favoris pour monter au podium. Les athlètes canadiens ont récolté deux médailles d’or, et une médaille d’argent en compétition d’équipe en Autriche au fil des trois derniers ans.

Plus tôt dans la journée, le Calgarois Sam Edney était le seul Canadien à contester l’épreuve de luge simple masculine, où il a fini au 15e rang avec un temps de 1:41.113.

«J’avais eu une bonne semaine d’entraînement, mais la météo nous jouait des tours aujourd’hui, et j’en étais victime à ma première descente,» a remarqué Edney, qui inscrit tout de même un fractionné de départ parmi les 5 plus rapides, incontournable si l’on veut se classer parmi les élites du monde. «Nous avons pris une décision sur comment aborder la deuxième descente, puis la météo a changé encore. Je me rends compte qu’il faut que je comprenne mieux ce que je dois faire, ce que je veux faire, avec la glisse. Je concours depuis 14 ans et aujourd’hui je me sentais comme un nouveau. Mais nous en tirerons les leçons, et nous regarderons vers l’avant.»

L’Allemand Felix Loch a réussi à défendre sa place à la plus haute marche du podium d’Igls avec un chrono combiné de 1:40.229. Un autre Allemand, David Möller, a fini en deuxième place avec un temps de 11:40.536, et Johannes Ludwig a complété le balayage allemand avec un chrono de 1:40.600.

L’équipe canadienne continue sa tournée compétitive en Allemagne, en commençant par une Coupe du Monde en fin de semaine prochaine à Konigssee.

L’Association Canadienne de Luge, organisme sans but lucratif, est responsable de la gouvernance du sport de luge à travers le pays. Avec le soutien financier de son commanditaire titre, Fast Track Capital, ainsi que le Gouvernement du Canada, le Comité Olympique Canadien et À Nous le Podium, l’Association Canadienne de Luge recrute et développe en toute sécurité les lugeurs et lugeuses présents et futurs, avec l’objectif de voir monter régulièrement ces athlètes aux podiums internationaux. Pour en savoir plus sur l’Association Canadienne de Luge, veuillez visiter le www.luge.ca sur Internet.


POUR TOUS LES RÉSULTATS : www.fil-luge.org
Compétition d’équipe, cinq premières au classement ;
1. Allemagne, 2:08.950; 2. Canada (Alex Gough, Calgary, Sam Edney, Calgary, Tristan Walker, Cochrane, Alta., Justin Snith, Calgary), 2:09.237; 3. Italie, 2:09.737; 4. Autriche, 2:09.914; 5. Russie, 2:09.962.

Luge simple masculine, cinq premiers au classement :
1. Felix Loch, GER, 1:40.229; 2. David Möller, GER, 1:40.536; 3. Johannes Ludwig, GER, 1:40.600; 4. Andi Langenhan, GER, 1:40.646; 5. Ralf Palik, GER, 1:40.785
Résultat canadien :
15. Sam Edney, Calgary, 1:41.113

                                                                                *****