Luge Canada
EN
FR

À sa première fois au podium de Coupe du Monde de luge, l’«invincible» Sam Edney remporte la médaille d’or

Portant un casque spécialement décoré, Edney entre dans l’histoire

CALGARY–Samedi au Parc olympique canadien Winsport, Sam Edney a réalisé un dénouement parfait pour une semaine de rêve à Calgary, devenant premier Canadien à gagner une épreuve de luge simple masculine en Coupe du Monde de luge.

Pour cette descente historique, Edney, 30 ans, a porté un casque décoré d’un ours, la création d’un patient de l’Alberta Children’s Hospital, Richard Flamenco, 19 ans. Edney a réalisé la performance d’une vie, remportant non seulement son premier podium de Coupe du Monde, mais sa première médaille d’or. Il a fait un temps de 46.146 sur la compétition qui s’est décidée en une seule manche.

Flamenco est un jeune artiste qui souffre d’épidermolyse bulleuse congénitale, qui cause la formation de bulles sous l'influence de traumatismes même minimes. Il a passé la plus grande partie de sa vie dans l’Alberta Children’s Hospital, où il reçoit des traitements pour soulager les symptômes de cette maladie inguérissable.

«C’est un moment surréel. Je ressens une sérénité incroyable, et c’est peut-être le casque qui est responsable. Les paroles me font défaut présentement. Je suis vraiment ému, d’autant plus que Richard est à mes côtés,» a dit Edney avant de fondre en larmes dans l’aire d’arrivée, le bras autour de Flamenco. «C’était le plus grand honneur de ma vie, porter ce casque aujourd’hui.»

L’un des athlètes les plus respectés en circuit d’élite, Edney a gagné sa médaille d’une manière inédite. Le triple Olympien, 17e à quitter la ligne de départ, a enregistré le meilleur chrono de tous les compétiteurs. Mais vu que la météo avait été en flux constant durant la première manche, les officiels ont pris une décision non sans controverse pour annuler les résultats de la première manche et mener une compétition d’une seule manche dans l’après-midi.

Edney a maîtrisé ses émotions; il a remis le casque à l’ours et il a fait une superbe deuxième descente; dans l’aire d’arrivée, Flamenco criait son encouragement.

«C’est un sport d’extérieur, et les circonstances comme ça se produisent. Beaucoup d’autres athlètes ont dû faire face au même scénario. Mais dans mon cas, ç’allait être deux descentes aujourd’hui, quelle que soit la perspective, et je savais que je devais produire les deux meilleures descentes de ma vie pour vaincre ces gars,» a déclaré Edney. «Il fallait trouver mon zen et me dire ‘bon, c’est une descente parfaite qu’il me faut ici, et c’était l’objectif pour la deuxième descente.»

Dans le cercle des gagnants, bras dessus bras dessous avec Flamenco qui tenait dans sa main le casque doré qui, au dire d’Edney, donnait un sentiment d’invincibilité quand il le mettait, les deux amis ont regardé ensemble les descentes des meilleurs lugeurs au monde, incluant des champions olympiques et champions du monde, et personne n’a su améliorer sur le temps enregistré par le vétéran de l’équipe canadienne de luge.

«Sam me disait tout au long de la semaine qu’il se sentait puissant quand il portait ce casque, et je suis vraiment fier à la pensée que cet objet aurait pu contribuer à son résultat d’aujourd’hui,» a dit Flamenco. «Je me suis émerveillé à la vue de Sam qui portait ce casque, et la notion que c’était une espèce de talisman pour lui. J’avais les nerfs en boule en regardant le reste de l’épreuve, et je tenais le casque comme porte-bonheur.»

Le champion olympique, Felix Loch, d’Allemagne, s’est classé deuxième en 46.255. L’Américain Chris Mazdzer a glissé vers la médaille de bronze avec un temps de 46.263. Le jeune Calgarois, Mitchel Malyk, 19 ans, a décroché son meilleur résultat en carrière jusqu’à date, neuvième place avec un chrono de 46.536. John Fennell, un autre natif de Calgary, a terminé 19e (46.694).

Edney et Flamenco se sont croisés initialement dans le cadre de l’initiative du skieur alpin et double Olympien Brad Spence : Helmets for Heroes; le programme a fait son début calgarois vendredi.  Edney est le deuxième sur une liste que Spence espère développer d’athlètes canadiens de haut niveau prêtant leur appui à Helmets for Heroes – un projet spécial que Spence a conçu plus tôt cette année quand, lors d’une visite dans l’Alberta Children’s Hospital, il a rencontré une patiente calgaroise, Gillian O’Blenes-Kaufman, qui souffrait d’ostéosarcome. Après avoir vu son talent pour l’art, Spence a demandé à O’Blenes-Kaufman de dessiner et peindre le casque qu’il allait porter pour concourir aux Jeux Olympiques de Sotchi 2014. Spence tient à attirer la participation des athlètes dans tous les sports où les casques se portent. Les athlètes vont porter le casque pour une compétition, puis les vendront en vue de lever des fonds pour la Fondation, qui est en train d’être établie. Les recettes de la vente du casque de Sam seront données à l’Alberta Children’s Hospital.

Edney avait peut-être un ange qui veillait sur lui samedi : tragiquement, O’Blenes-Kaufman a perdu sa bataille contre le cancer lundi soir. Spence était dans l’aire d’arrivée pour saluer Edney samedi avant de quitter les lieux pour aller aux funérailles d’O’Blenes-Kaufman.

«Aussitôt que j’ai mis le casque, j’ai ressenti comme une vague de confiance et de force,» a dit Edney. «C’est difficile à expliquer, mais je crois que cette expérience montre tellement bien qu’il s’agit de beaucoup plus qu’un résultat, un rang au classement. Il y a eu tant d’inspiration du fait de partager ce moment ici avec Richard; tout est tombé en place et je ne pourrais être plus heureux.»

Et ce coup de bonheur lui est arrivé au moment opportun, alors qu’il concourait à sa première épreuve de Coupe du Monde après deux Jeux Olympiques de Sotchi ultra décevants, ou Edney et ses coéquipiers canadiens en étaient sortis les mains vides, écartés des médailles par quelques fractions de seconde, terminant avec trois résultats de quatrième place et un résultat de cinquième place. Cette semaine, les athlètes canadiens de luge ont connu leur événement le plus réussi jamais dans l’histoire du programme, montant au podium à chacune des disciplines de luge, contre des compétiteurs et compétitrices de premier ordre. En plus de la médaille d’or d’Edney, on a vu une médaille d’argent et une médaille de bronze pour Alex Gough et Arianne Jones en luge simple féminine. Et l’équipe de doubles de Tristan Walker et Justin Snith a gagné une médaille de bronze en compétition de doubles.

«Les Jeux Olymiques ont été durs pour nous. Nous y sommes arrivés au sommet de notre forme, et nous tenions à montrer que le Canada est à la hauteur de tous les autres pays. Et c’est un fardeau de désappointement que nous avons porté tout au long de l’été,» a indiqué Edney. «J’avoue qu’il y a eu des moments de désespoir, quand nous allions au gymnase et nous essayions de nous convaincre qu’on voulait toujours continuer à concourir, à viser à être le meilleur. Ce n’était pas facile, mais le travail dur que nous avons investi au fil des années commence à rapporter, et nous arrivons à montrer que nous sommes là pour mener à bien notre mission.»

Le programme canadien de luge a subi un épanouissement incroyable depuis le moment où les Jeux de 2010 ont été octroyés au Canada. Il a fallu plus de deux décennies avant que le programme ne récolte trois médailles. Avec un financement additionnel du gouvernement du Canada dans le cadre du programme À Nous le Podium, l’Association canadienne de luge a développé un programme de haut niveau qui se classe parmi les meilleurs au pays.

«J’étais là durant cette sombre époque où nous partions en circuit sans physiothérapeute; nous avions un seul entraineur et nous passions la nuit dans une automobile. Notre programme a pris les bonnes décisions au fil du temps. Nous avons consacré le travail nécessaire et cette équipe a beaucoup de talent et de confiance.»

Edney a reçu 5 000$ pour son podium, dans le cadre du prix Sarah Burke de Winsport, qui se décerne à tout athlète canadien qui gagne une médaille dans le cadre d’une épreuve de Coupe du Monde tenue au Parc olympique canadien. Le chèque lui a été remis par Tyler Seitz, chef des opérations de piste à Calgary. Seitz est le seul autre Canadien à monter au podium de luge simple masculine, ce qu’il a fait en 2002, avec une médaille de bronze sur la piste de Calgary.

Armés de cette dose de confiance, les Canadiens ont très hâte de la prochaine étape de Coupe du Monde, qui se déroulera en Europe. Après la pause des fêtes, les athlètes partiront pour Konigssee, Allemagne.

Pour acheter un des Helmets for Heroes de Sam Edney ou pour en apprendre plus sur cette initiative, veuillez communiquer avec Brad Spence au uryzrgf4urebrf@bhgybbx.pbz

Organisme à but non lucratif, l’Association canadienne de luge est responsable de la régie du sport de luge au Canada. Avec l’aide financière du gouvernement du Canada, le Comité olympique canadien et À Nous le Podium, l’Association canadienne de luge recrute et développe en toute sécurité les athlètes de luge de haut niveau, en vue de les voir monter régulièrement aux marches du podium international. Pour en savoir plus sur l’Association canadienne de luge, veuillez visiter le www.luge.ca sur Internet.

POUR TOUS LES RÉSULTATS : www.fil-luge.org

Hommes, cinq premiers au classement et résultats canadiens :

1. Sam Edney, Calgary, CAN, 46.146; 2. Felix Loch, GER, 46.255; 3. Chris Mazdzer, USA, 46.263; 4. Reinhard Egger, AUT, 46.369; 5. Andi Langenhan, GER, 46.379

Autres résultats canadiens :

9. Mitchel Malyk, Calgary, 46.536; 19. John Fennell, Calgary, 46.694