Luge Canada
EN
FR

Médaille de bronze pour le Canada au Championnat du Monde de luge

Mitch Malyk achève un résultat solide de 12ème place en luge simple masculine avant de contribuer à un podium pour l’équipe de relais

KONIGSSEE, Allemagne–Les lugeurs et lugeuses élites du Canada se sont rachetés un peu dimanche matin avec une médaille de bronze à l’épreuve de relais par équipes, à la dernière journée du Championnat du Monde de luge à Konigssee, Allemagne.

Après une journée pleine de déception samedi, l’équipe canadienne de Mitch Malyk, 20 ans; Alex Gough; et l’équipage de doubles de Tristan Walker et Justin Snith a mis la main sur la première médaille pour cet alignement particulier, glissant vers la troisième marche du podium à la plus importante compétition de la saison.

Les résidents de Calgary ont enregistré un temps collectif de 2:45.907 l’une de leurs pistes favorites, en Bavière, qui offre un peu de tout : de longues lignes droites, des virages serrés et de longues courbes sinueuses.

«Cette médaille de bronze mitige un peu le désappointement d’hier,» a affirmé Snith qui, avec son coéquipier Tristan Walker, avait été dans la course aux médailles la veille, avant de perdre du terrain à la deuxième descente.

«Nous aurions pu inscrire une performance comme ça hier. Cela nous montre que nous avons l’habileté, le niveau, pour glisser avec les meilleurs. Je suis content que nous ayons su tout mettre ensemble aujourd’hui, quand on comptait sur nous.»

Aux relais, un homme, une dame et un équipage de doubles font chacune une descente de la piste. À l’arrivée du premier relayeur en bas de la piste, un capteur est actionné pour ouvrer la porte au deuxième relayeur en haut de la piste, de sorte que les descentes s’accomplissent en succession.

C’est la première médaille en carrière pour Malyk, qui a l’immense responsabilité de prendre la place du triple Olympien Sam Edney cette année en luge simple masculine. Edney a pris une année de congé pour se rétablir d’une blessure tenace.

«C’est vraiment merveilleux et je n’arrive même pas à croire que nous ayons réellement fait cela,» a dit Malyk. «Je savais qu’il y avait un grand vide à combler avec l’absence de Sam, et je bosse pour m’acquitter de cette responsabilité. Évidemment, il y a une plus grande pression aux relais. J’essaie tout simplement de me concentrer sur une bonne exécution de la descente. Nous avons frôlé le podium à maintes reprises cette saison, mais les petites erreurs nous ont coûté. C’était beau de vaincre ce démon aujourd’hui.»

«Cette compétition est un vrai effort d’équipe,» a enchaîné Snith. «Mitch a fait beaucoup de chemin cette année, et sa performance prouve que notre programme se débrouille très bien au développement des athlètes en herbe. Il a travaillé fort sur sa glisse, et je suis ravi de monter au podium avec lui à nos côtés.»

Avec l’avantage de glisser sur leur propre piste, les Allemands ont remporté le titre aux relais avec un temps de 2:44.062. La Lettonie a terminé vice-championne en 2:45.614.

L’équipe canadienne de relais a gagné deux médailles de bronze consécutives au Championnat du Monde après le résultat crève-cœur de quatrième place aux Jeux Olympiques de 2014 à Sotchi, Russie, quand le Canada a été écarté du podium par la Lettonie.

Ce Championnat du Monde 2016 a été mémorable pour le Malyk. Plus tôt dans la journée, le jeune athlète a inscrit son meilleur résultat en carrière jusqu’à date au Championnat du Monde, décrochant le 12ème rang en luge simple masculine. Sa première descente des 16 virages de la piste a été brillante, et il occupait le 9ème rang après la première manche, mais il a perdu trois rangs à la deuxième manche pour aboutir en 12ème place avec un chrono combiné de 1:40.529.

«Ma deuxième descente ne s’est pas faite comme j’aurais souhaité, donc cela m’a motivé pour me racheter aux relais, et mieux exécuter la descente,» a indiqué Malyk. «Pour aborder le Championnat du Monde, je voulais me concentrer surtout sur la qualité constante de mes descentes, et ne pas trop penser aux résultats. C’était une journée géniale.»

L’Allemand Felix Loch a inscrit le chrono le plus rapide à toutes les deux descentes pour s’affirmer comme champion du monde. Il a fait un chrono en or de 1:38.864. Son coéquipier Ralf Palik a terminé en vice-champion en 1:39.287, et l’Autrichien Wolfgang Kindl s’est accroché à la médaille de bronze en 1:39.553.

Le jeune Canadien Reid Watts, 17 ans, de Whistler, C-B, a terminé au 29ème rang et n’a pas accédé à la deuxième manche avec les 20 premiers au classement.

Organisme à but non lucratif, l’Association canadienne de luge est responsable de la régie du sport de luge au Canada. Avec l’aide financière du gouvernement du Canada, le Comité olympique canadien et À Nous le Podium, l’Association canadienne de luge recrute et développe en toute sécurité les athlètes de luge de haut niveau, en vue d’atteindre les marches du podium international. Pour en savoir plus sur l’Association canadienne de luge, veuillez visiter le www.luge.ca sur Internet.

POUR TOUS LES RÉSULTATS : www.fil-luge.org

Relais par équipes, cinq premières au classement :

1. Allemagne, 2:44.062; 2. Lettonie, 2:45.614; 3. Canada, 2:45.907; 4. Russie, 2:46.105; 5. États-Unis, 2:46.145

 

Luge simple masculine, cinq premiers au classement et résultats canadiens :

1. Felix Loch, GER, 1:38.864; 2. Ralf Palik, GER, 1:39.287; 3. Wolfgang Kindl, AUT, 1:39.553; 4. Chris Mazdzer, USA, 1:39.733; 5. Andi Langenhan, GER, 1:39.869

Résultats canadiens :

12. Mitch Malyk, Calgary, 1:40.529; 29. Reid Watts, Whistler, C-B, DNQ