Luge Canada
EN
FR

Les lugeuses canadiennes célèbrent deux médailles en Coupe du Monde à Lake Placid

Gough rafle la médaille d’argent; McRae s’accroche au bronze en luge individuelle féminine

LAKE PLACID, NY—Alex Gough et Kim McRae ont offert un beau cadeau de Noël à la communauté canadienne de luge, récoltant les médailles d’argent et de bronze dans une Coupe du Monde à Lake Placid, NY, samedi matin.

Les deux Calgaroises ont inversé leurs rangs respectifs au classement par rapport aux résultats de l’an dernier, sur cette piste très technique à 16 virages à Lake Placid qui met à l’épreuve les talents et le courage des meilleurs athlètes de glisse au monde.

«Il est toujours spécial de monter au podium, encore plus avec une coéquipière à mes côtés,» a dit Gough, 30 ans. «C’était un beau moment à savourer pour Kim et moi aujourd’hui.»

Fortes de l’élan de trois médailles récoltées la semaine dernière, chez elles à Calgary, puis la médaille de bronze obtenue la veille par leurs coéquipiers Tristan Walker et Justin Snith en compétition de doubles, Gough et McRae ont inscrit une performance magistrale en luge individuelle féminine.

Gough a raflé sa deuxième médaille d’argent consécutive, avec un temps de 1:28,315. McRae a glissé vers son premier podium de l’année, médaillée de bronze en 1:28,352.

«Nous nous sommes réjouis tous de la performance de l’équipage de doubles hier,» a indiqué Gough. «Cela a insufflé une bonne énergie à toute l’équipe et nous tenions à faire notre part aujourd’hui et inscrire un autre bon résultat.»

L’Allemande Natalie Geisenberger a devancé les Canadiennes pour remporter la médaille d’or avec un temps total de 1:28,211.

Gough a inscrit le deuxième plus rapide chrono de la première manche, sur cette piste de 1 135 mètres sur les flancs du Mont Hoevenberg, et elle a su défendre son rang face à la charge montée par sa coéquipière canadienne en deuxième manche.

«C’est une piste super technique avec quelques sections qu’il faut absolument déchiffrer si l’on veut réussir la descente. Nous avons eu seulement quatre bonnes séances d’entraînement cette semaine, donc il a fallu apprendre nos leçons vite fait. Ces résultats nous donnent une bonne dose de confiance pour le Nouvel An. Au plaisir de nous relaxer un peu cette semaine, puis nous rendre à Konigssee, une piste que nous aimons tous et toutes,» a enchaîné Gough.

Reprenant le scénario de son Championnat du Monde de l’an dernier qui lui avait valu la médaille de bronze, McRae, 25 ans, a pris d’assaut le podium à sa deuxième descente, où elle a inscrit le plus rapide chrono de tous, 44,120.

«Mes descentes récentes ont été très irrégulières : parfois excellentes, parfois nulles. Aujourd’hui, je tenais tout simplement à exécuter deux descentes solides. La première a été un vrai plaisir, et le classement était vraiment serré, donc je savais que j’étais encore dans la course,» a observé McRae, qui pointait en sixième place à la conclusion de la première manche. «Je me suis dit : ‘tout ou rien’ à la deuxième manche, et cela a fini par être une des meilleures descentes que j’aie jamais faites ici.»

C’est la troisième médaille de Coupe du Monde en carrière pour McRae, avec par-dessus le marché une médaille du Championnat du Monde de l’an dernier. Elle a récolté sa première médaille de Coupe du Monde – un bronze – en 2014 à Altenberg, Allemagne, seulement quelques semaines avant les Jeux Olympiques d’hiver, où elle a obtenu le résultat remarquable de cinquième place. Elle a également gagné une médaille d’argent à Lake Placid l’an dernier.

«C’était gigantesque pour moi,» a indiqué McRae. «La première moitié (de la saison) a apporté des hauts et des bas, donc il est vraiment beau d’aborder les fêtes avec un podium en main.»

Par coïncidence, elle a partagé le podium avec Gough toutes les deux fois à Lake Placid, les seuls moments sur l’histoire du programme où deux athlètes canadiens de luge ont gagné une médaille dans une seule et même épreuve, en dehors du Canada.

«C’est fabuleux. C’est toujours une bonne journée quand on termine aux marches du podium, d’autant plus à Lake Placid, qui est une piste plus difficile. C’est très agréable.»

Au début du présent quadriennal olympique, Gough avait également partagé le podium avec Arianne Jones, dans une épreuve de Coupe du Monde à Calgary.

Considérée l’une des pistes les plus difficiles au monde, Lake Placid a concédé à Gough seulement deux de ses 27 médailles de Coupe du Monde en carrière.

L’équipe canadienne va maintenant rentrer au pays pour passer la période des fêtes en famille avant de retourner en Europe le 28 décembre pour reprendre le circuit de compétition.

Organisme à but non lucratif, l’Association canadienne de luge est responsable de la gouvernance du sport de luge au Canada. Avec l’aide financière du gouvernement du Canada, le Comité olympique canadien et À Nous le Podium, l’Association canadienne de luge recrute et développe en toute sécurité des compétiteurs et compétitrices de luge de haut niveau, en vue d’atteindre régulièrement les marches du podium international. Pour en savoir plus sur l’Association canadienne de luge, veuillez visiter le site www.luge.ca

Résultats complets de luge individuelle féminine : http://www.fil-luge.org/cdn/uploads/rl2wcwomen-17.pdf

1.Natalie Geisenberger, GER, 1:28,211; 2. Alex Gough, Calgary, CAN, 1:28,315; 3. Kim McRae, Calgary, CAN, 1:28,352; 4. Tatjana Huefner, GER, 1:28,361; 5. Dajana Eitberger, GER, 1:28,434.